alertesLes alertes



Alerte aux fruits à coques sur les lignes de KLM

Communiqué au RAV par Frans Timmermans, coordonnateur du réseau Anafylaxis des Pays-Bas.
Les quotidiens des Pays-Bas font actuellement état d’une plainte contre la compagnie aérienne KLM portée par un homme d’affaire norvégien.

Ce passager avait informé la compagnie avant son vol en classe affaire d’Amsterdam à Accra, qu’il était allergique aux fruits à coque et fruits de mer. Le personnel de la cabine était informé et l’hôtesse lui a assuré que les repas ne contenaient ni fruits à coque, ni fruits de mer. En plein vol, à 10 km d’altitude, il a consommé un couscous et a très rapidement ressenti un malaise après la première bouchée. Malgré l’administration par lui-même d’une adrénaline auto-injectable, il a perdu connaissance, et n’a repris connaissance qu’une demi-heure plus tard dans un hôpital espagnol. Le pilote avait fait un atterrissage d’urgence. KLM

Le patient a traduit la compagnie aérienne au tribunal d’Amsterdam. Non seulement il souhaite obtenir des excuses officielles et que son action permette de prévenir d’autres accidents de ce genre, mais également il veut des dommages et intérêts dans la mesure où il souffre de séquelles cérébrales. La mémoire à court terme est sévèrement compromise, il présente également des crampes musculaires et une insomnie. En conséquence il a perdu son poste.

Commentaire du Prof. Moneret-Vautrin :
Je laisse à mes confrères le choix d’afficher cette annonce dans leur salle d’attente…
C’est le moment de vous rappeler la nécessité de remettre à vos patients allergiques alimentaire le questionnaire « sécurité des lignes aériennes » .

Notre conseil :
prenez toujours vos précautions à l'avance et prévoyez votre plateau-repas, par exemple de Natâma, ainsi qu'une prescription de votre médecin.


Alerte sur les compléments alimentaires amincissants

orangesL'ANSES a publié des recommandations concernant ceux à base de para-synéphrine ou p-synéphrine, vendus dans le but de favoriser la réduction de la masse graisseuse.
La p-synéphrine se trouve dans de nombreux agrumes et notamment dans l'écorce d'orange amère et d'autres espèces de Citrus (orange, citron, mandarine). Elle n'est donc pas néfaste en soi pour la santé. Les risques liés aux compléments alimentaires viennent du fait que l'on en absorbe d'un seul coup bien plus que ce que n'importe quel régime alimentaire. “Le problème c'est la dose”, a déclaré le Pr Irène Margaritis, chef de l'unité d'évaluation des risques liés à la nutrition au sein de l'Anses.

Les compléments alimentaires à base d'extraits de citrus spp ayant fait l'objet de déclarations d'effets cardiovasculaires en nutrivigilance apportaient entre 1 et 72 mg de p-synéphrine par jour, aux doses que préconise le fabricant, et contiennent tous de la caféine. “La p-synéphrine et la caféine ont un effet cumulatif voire multiplicateur”. L'Anses a reçu 18 signalements d'effets indésirables susceptibles d'être liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la p-synéphrine, depuis la création de son dispositif de nutrivigilance en 2009. Parmi les 13 cas d'imputabilité très vraisemblables ou possibles, figurent des effets cardiovasculaires, des atteintes hépatiques, une hyperphosphorémie et une atteinte neurologique.

L'Anses recommande donc de ne pas excéder la dose de 20 mg par jour, et donc de ne pas consommer les compléments alimentaires qui conduisent à un apport quotidien supérieur à cette valeur-repère. L'agence déconseille par ailleurs fortement la consommation de p-synéphrine pour les populations à risque accru d'effets indésirables, telles que les personnes sous traitement particulier pour l'hypertension, la cardiopathie ou la dépression. Les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants ou les adolescents sont également concernés par cette mise ne garde.

 


Lupin dans le Méli-Mélo de Tipiak®

tipiakmelimeloAttention pour les personnes allergiques au lupin : le nouveau Méli-Mélo Gourmand de Tipiak® (semoule de blé dur et légumes secs) contient du lupin. C'est bien indiqué sur l'emballage ("pépites de lupin", sans indication de pourcentage), mais des cas d'anaphylaxie ont été recensé récemment (mars 2014), notamment chez des enfants allergiques à l'arachide et au lupin.

Notre conseil : lisez toujours bien les étiquettes !

Source : Cicbaa


Protéines végétales (blé, soja, pois)

Vous êtes allergique au blé, au soja, aux pois ?
Lisez bien les étiquettes car les protéines végétales sont de plus en plus utilisées par l'industrie dans des produits où on ne soupçonne pas leur présence.
Selon un article paru dans Process Alimentaire de juillet-août :

"En 2011, le nombre de produits contenant des protéines végétales a été multiplié par 2,5" : le blé (attention au gluten, aux isolats de blé), le pois (présent en diététique et dans les viandes), le soja qui progresse aussi dans les produits diététiques :39,2% et dans les produits carnés : 37,8%"


Présence de Listeria monocytogenes dans du prêt-à-manger

Note : le texte suivant est une traduction automatique du texte anglais.

L'Autorité européenne de sécurité des aliments a récemment publié les résultats d'une enquête de l'Union européenne (UE) sur la présence de Listeria monocytogenes dans certains aliments prêts-à-manger, c'est à dire les poissons (poisson fumé ou Gravad froid fumé à chaud,), la viande emballée traité thermiquement des produits et des fromages à pâte molle et semi-molle. Globalement, la proportion d'échantillons dépassant la limite législative pour Listeria monocytogenes dans les aliments prêts à consommer est faible. Toutefois, compte tenu de la popularité de ces aliments et les conséquences graves que l'infection par Listeria monocytogenes peut avoir sur la santé, la vigilance est requise par tout le monde dans la chaîne alimentaire.

La listériose est la maladie causée par la bactérie Listeria monocytogenes. Les symptômes vont de légers symptômes pseudo-grippaux, tels que des nausées, des vomissements et de la diarrhée, d'infections plus graves telles que la méningite et d'autres complications potentiellement mortelles. Les personnes les plus sensibles à l'infection comprennent les personnes âgées, femmes enceintes, les nourrissons et les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme le cancer et les malades du sida. Bien que la listériose est rare, la maladie est associée à des taux de mortalité élevés. En 2011, 1470 cas humains ont été signalés dans l'UE et le taux de mortalité était de 12,7%.

Listeria monocytogenes peuvent être transmises directement à partir d'animaux infectés aux humains ainsi qu'entre les humains, mais la consommation d'aliments contaminés est considéré comme la principale voie de transmission Listeria monocytogenes peut être trouvée dans les aliments crus et les aliments transformés qui sont contaminés lors. et / ou après le traitement. La capacité de cette bactérie de se développer à des températures basses, il est présence dans le prêt-à-manger avec une relativement longue durée de vie, tels que les produits de la pêche, produits carnés traités à la chaleur et du fromage, présentant un intérêt particulier. Le risque pour la santé humaine résulte de l'exposition à des aliments contaminés par L. monocytogenes à des niveaux de plus de 100 unités formant colonies (UFC) par gramme d'aliment. Pour protéger la santé publique, la législation européenne prévoit que prêt-à-manger des aliments dépassant ce niveau pendant leur durée de vie sont dangereux et doivent être retirées ou retirés du marché. En conséquence, les exploitants du secteur alimentaire sont légalement tenus de prendre des mesures, dans le cadre de leur système de gestion de la sécurité alimentaire, pour assurer le respect de cette limite.

Cette enquête a été menée en 2010 et 2011 dans le but d'estimer la prévalence de l'UE de Listeria monocytogenes dans certains aliments prêts-à-manger. Les aliments échantillonnés ont été emballés poisson (3.053 échantillons), à savoir le poisson fumé (chaud ou froid fumé) ou poisson Gravad (guérison dans le sel et le sucre sans traitement thermique), les produits à base de viande traités thermiquement emballés (3.530 échantillons) et molles ou semi-molle fromages (3.452 échantillons). L'échantillonnage a été effectué en 3632 points de vente dans 26 États membres de l'UE, plus la Norvège. Dans l'ensemble, la bactérie Listeria monocytogenes a été décelée dans 10,3% des poissons, 2,1% de la viande et 0,5% des échantillons de fromage. Toutefois, seulement 1,7% des poissons, 0,4% de la viande et 0,06% des échantillons de fromage a dépassé la limite de 100 ufc législatif / g.

Le rapport concluait que la proportion d'échantillons d'aliments dépassant la limite législatif était faible. Toutefois, compte tenu de la popularité de ces aliments et les graves implications de la listériose, une vigilance particulière est justifiée par tout le monde dans la chaîne alimentaire. Bonnes pratiques de fabrication, de bonnes pratiques d'hygiène et de contrôle de la température efficaces sont nécessaires pour prévenir la contamination de la bactérie Listeria monocytogenes ou d'empêcher sa croissance à des niveaux dépassant 100 ufc / g. Ces mesures devraient faire partie intégrante de l'entreprise système de gestion de la sécurité alimentaire des aliments. Les consommateurs devraient accorder une attention particulière aux conditions de stockage et doivent respecter les dates limites de consommation comme Listeria monocytogenes peut croître à des températures de réfrigération. Les groupes vulnérables sont également invités à suivre les directives nationales relatives à la consommation d'aliments qui présentent un risque élevé de contamination par Listeria monocytogenes.

Pour de plus amples informations, voir:
European Food Safety Authority (2013). Analysis of the baseline survey on the prevalence of Listeria monocytogenes in certain ready-to-eat foods in the EU, 2010-2011 Part A: Listeria monocytogenes prevalence estimates. EFSA Journal 2013;11(6):3241
EUFIC Food Today (2013) Food industry standards focus on HACCP. . February 2013
EUFIC Food Today (2011) Food safety controls in the European Union. . November 2011

 


Alerte arachide pain de mie Valpiform / Allergo

La DGCCRF alertée par des contrôles internes fait par Valpiform, a relayé l'information suivante à l'Unité d'Alerte de la DGS, puis l'ANSES qui transfère au Réseau Allergo-Vigilance le message suivant : " la présence d’arachide dans des pains de mie vendus sous les marques Valpiform et Allergo destinées aux personne intolérantes et allergiques. Ces produits sont sur le marché depuis début juillet 2012. Une demande de retrait-rappel a été faite par le producteur et un CP national est en cours. A la connaissance de la DGCCRF, aucun cas n’a été signalé en lien avec cette contamination." Le Réseau Allergo-vigilance contacté vient de préciser que jusqu'ici aucun cas ne lui a été signalé.

Réseau Allergovigilance.
15 Rue du Bois de La Champelle
54500 Vandoeuvre Les Nancy
tél: 03.83.67.82.69
Fax: 03.83.67.89.99
mail: reseau@allergyvigilance.org

 

Rupture de stock

Le réseau allergo-vigilance a signalé le 14 août dernier la mort en Angleterre d’une jeune fille de 17 ans : morte après 10 jours de coma, suite à  une allergie alimentaire avec réaction anaphylactique .
Appelé rapidement sur place le service des urgences ne disposait pas d’adrénaline en raison d’une rupture de stock !!
Voilà ce qui aurait pu se produire en France cet été.
C’est inadmissible !

 

Notices de médicaments

La ministre de la Santé Publique, Laurette Onkelinx et l'Agence Fédérale des Médicaments et des produits de Santé (AFMPS) ont rendu accessibles les notices des médicaments ainsi que les résumés des caractéristiques des produits (RCP) sur le site de l’AFMPS : www.fagg-afmps.be

Les RECP sont plus spécialement destinés aux professionnels de la santé ou aux vétérinaires et les notices constituent l'information de base qui permet aux utilisateurs de connaître, en tapant simplement le nom du médicament, la posologie, les effets indésirables, les contre-indications ou toute autre information pratique pour l'utiliser correctement. D’après Laurette Onkelinx, cette initiative répond à une plainte croissante des patients concernant la lisibilité des notices. «Grace à ce système, plus de problème de lisibilité ou de notice qui s'égare. Elle est disponible à tout moment pour chacun d'entre nous », a expliqué la ministre. Pour l'AFMPS, les notices que l'on retrouve sur ce site sont plus performantes que celles que le patient possède dans sa pharmacie puisqu'elles sont régulièrement actualisées.

Source : Profil (magazine Euromut) - 2ème trimestre 2012, n° 121, p. 7

Allergie aux noisettes : étiquettes trompeuses du chocolat Milka

Deux tablettes de chocolat Milka, l'un au noisettes, l'autre au lait du pays alpin, ont été comparées. Celle au lait renferme une surprise dans la liste de ses ingrédients : de la pâte de noisettes !

Voyez les détails en images.

Allergènes lait et lactose présents dans un produit de la marque Lima

BRUXELLES 09/12 - La marque alimentaire Lima a constaté la présence des allergènes lait et lactose, non mentionnés sur l'étiquette, dans le produit "Choco Rice cakes au chocolat noir" 100g, a indiqué vendredi l'entreprise dans un communiqué en accord avec l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).
"Cet ingrédient peut causer des problèmes chez les personnes allergiques au lait ou au lactose. Les autres consommateurs n'auront aucun problème", précise Lima.

Les galettes présentant une date de péremption du 16/03/2012 et un numéro de lot H11167C peuvent être ramenées dans le magasin d'achat contre remboursement.

Les clients ont également la possibilité d'obtenir plus d'informations auprès d'une nutritionniste au 050/72.86.86 ou par mail:
maria.vandekeere@limafood.com.

Source : Belga

Du sulfite dans les raisins ?

Madame V. achète au Lidl des raisins de table en provenance du Chili. Dans la caisse, elle voit une feuille de papier avec des pochettes marquées "dioxyde de soufre".

Sur la feuille, elle lit également ceci : "Soufre, utilisé pour la conservation des raisins. Non dangereux en contact avec les raisins. A l’attention du personnel du magasin : retirer et jeter avant la mise en étalage." Ce que le personnel du Lidl a négligé de faire. Elle se demande à quoi sert ce dioxyde de soufre et si c’est vraiment sans danger. Le dioxyde de soufre ou anhydride sulfureux (E220) fait partie des sulfites, des conservateurs utilisés dans l’industrie alimentaire. Mais pourquoi des sulfites pour des raisins frais ? C’est que, pendant les longs transports, les raisins sont particulièrement sensibles à la dégradation, surtout à cause de certaines moisissures. L’Union européenne autorise dès lors, sous certaines conditions, un recours aux sulfites lors du transport des raisins importés. Ainsi, on peut, avant le transport, procéder à une fumigation de soufre et, pendant le transport, adjoindre aux raisins des pochettes qui dégagent du dioxyde de soufre. La teneur résiduelle autorisée sur les raisins après le transport est de 10 ppm, soit 10 mg/kg. A cette dose, la présence éventuelle de sulfites ne peut poser aucun problème, même pour des personnes sensibles. Les sulfites peuvent entraîner des réactions de type allergique chez certaines personnes. On retrouve des sulfites dans une multitude de denrées, ainsi que dans le vin. Dès que la teneur est supérieure à 10 ppm, leur présence doit être clairement annoncée.

EN SAVOIR PLUS
article sur les sulfites dans Test-Achats 551 (mars 2011).
www.test-achats.be/tadoc

Accidents allergiques

Deux feuilles de déclaration sont mises à votre disposition par le Réseau Allergy Vigilance:

Déclaration d'anaphylaxie alimentaire
Déclaration d'accident grave : Médicaments, hyménoptères et idiopathiques

 


Dernières nouvelles

Formation naissance et allaitement
>>>>>>

DVD allergènes
>>>>>>

Nouvelle permanence
>>>>>>

Etiquetage positif
>>>>>>

Témoignages "Dur, dur la vie"
>>>>>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Les alertes !

Fruits à coque sur les lignes aériennes KLM
>>>>>>

Compléments alimentaires amincissants
>>>>>>

Alerte au lupin dans le Méli-Melo de Tipiak®
>>>>>>

Produits Alpro et allergies aux noix
>>>>>>

Protéines végétales (blé, soja, pois)
>>>>>>

 

 

Nos publications
Oasis 107
>>>>>>
Oasis hors série:
Dermatite atopique
>>>>>>
Loading
 

Nous ne pouvons pas vérifier toutes les informations de tous les produits mais si vous souhaitez un avis spécifique, vous pouvez nous conctacter.

 
Fédération Européenne des Associations d'allergiques
EFA (http://www.efanet.org)
Association Française pour la prévention des allergies AFPRAL (http://www.afpral.fr)
Association Luxembourgeoise (http://www.oasis-allergies.be)